CBD

Sénat | Une défense en règle de la filière française du chanvre

17 novembre 2022. Lors des débats publics au Sénat en présence du gouvernement, plusieurs sénateurs ont tenu à prendre la défense de la filière du chanvre. La France reste le premier producteur européen de chanvre et le quatrième mondial. Les parlementaires ont évoqué la production agricole de chanvre, mais aussi industrielle, avec notamment ses déclinaisons commercialisées chez les buralistes de l’Hexagone.

Selon la sénatrice Laure Darcos (Les Républicains –Essonne) : « Beaucoup de chemin a été parcouru depuis la première rénovation d’une maison d’habitation avec un enduit constitué de chaux et de chanvre en 1986. La filière est aujourd’hui parfaitement structurée avec un unique producteur de semences certifiées, qui investit puissamment dans l’innovation variétale afin de créer les nouvelles variétés de haute qualité adaptées aux marchés. L’association Construire en chanvre est, quant à elle, un acteur majeur pour les professionnels du bâtiment. Elle est à l’origine des règles professionnelles d’exécution d’ouvrages en bétons de chanvre, qui constituent le premier et, à ce jour, le seul texte de référence sur l’utilisation du chanvre dans le secteur de la construction. Dans ce cadre sécurisant et sécurisé, de plus en plus d’agriculteurs optent pour cette voie de diversification agronomique, respectueuse de l’environnement et prometteuse en termes de retombées économiques. »

La sénatrice Laure Darcos (Les Républicains – Essonne)


Selon le sénateur Jean-Claude Tissot (socialiste – Loire) : « Alors que le sujet de la filière chanvre semble être récemment revenu sur le devant de la scène, il est important de rappeler qu’il s’agit d’une culture très ancienne, qui a connu une institutionnalisation en France dès 1932, avec la création de la Fédération nationale des producteurs de chanvre. Grâce à la multiplicité de ses usages et ses nombreuses vertus, la filière chanvre possède déjà un poids économique non négligeable et, surtout, des perspectives de développement particulièrement importantes. En effet, en 2020, la filière française du chanvre comptait plus de 1 400 producteurs pour 17 000 hectares exploités, avec une surface de production multipliée par trois en 15 ans. Grâce à ce dynamisme, la France est le premier producteur européen de chanvre et le quatrième mondial. […] En tant qu’agriculteur, je souhaite insister sur les opportunités agroécologiques de la production du chanvre. En effet, cette dernière ne nécessite ni insecticides, ni fongicides, ni herbicides. Elle est également particulièrement économe en eau. […] Face aux difficultés économiques que rencontrent de nombreux agriculteurs, le prix de revente du kilo de fleurs CBD, fixé à environ 600 € pour l’année 2022, peut également être une opportunité de développement pour le monde agricole. […] Avec près de 7 millions de consommateurs, le CBD peut également être une réelle opportunité pour les buralistes, dont le nombre a diminué de 27 % en 20 ans et qui possèdent l’expertise et les compétences pour assurer la vente d’un tel produit. »

Le sénateur Jean-Claude Tissot (socialiste – Loire)

Selon le sénateur Christian Klinger (Les Républicains –Haut-Rhin) : « De moins de 4 000 hectares en 1990, nous sommes passés à près de 22 000 hectares en 2022. Cultiver du chanvre, mais pour quoi faire ? Tout ou presque, si l’on en croit ses zélateurs. Tee-shirts, nappes, papiers, le chanvre est encore utilisé pour produire des fibres textiles et permet aussi de fabriquer du papier sans abattre d’arbres. Est apparu également le béton de chanvre, un matériau de construction biosourcé, dont les propriétés isolantes en font aujourd’hui un précieux atout. Puis des fibres encore plus techniques, notamment dans l’industrie automobile, sont devenues des substituts aux fibres de verre beaucoup plus polluantes. Les graines riches en protéines sont utilisables dans l’alimentation animale comme humaine. Cette plante est donc au cœur de nombreuses innovations, d’une forte demande sociale et d’opportunités économiques. J’ai relevé plus de 600 produits dérivés brevetés dans le monde, dont la moitié provient malheureusement toujours de Chine. D’autres pays ont bien compris l’intérêt de cette culture et se sont d’ores et déjà saisis de cette chance de développement. À titre d’exemple, lorsque les États-Unis ont décidé de soutenir la filière, ils sont passés de 9 000 à 33 000 hectares en un an. »

Le sénateur Christian Klinger (Les Républicains – Haut-Rhin)


Lire la transcription des débats
En savoir plus

 CBD

Ministère chargé des Petites et moyennes entreprises, du Commerce, de l'Artisanat et du Tourisme | Fleurs et feuilles au CBD autorisées : « Dans l'attente du jugement au fond du Conseil d’État »

 CBD

Conseil d’Etat | CBD : Suspension de l’arrêté interdisant fleurs et feuilles

 CBD

Conseil Constitutionnel | CBD : « Un stupéfiant rend dépendant et a des effets nocifs »

 CBD

COUR DE CASSATION | CBD : La vente de fleurs et feuilles autorisées

 CBD

COUR DE CASSATION | La vente de CBD est légalisée en France

 CBD

COUR DE JUSTICE DE L’UNION EUROPÉENNE | Le CBD n’est pas un stupéfiant et peut être vendu en France