Commerces

PRESSTALIS | …devient France messagerie

1er juillet 2020. Le tribunal de commerce de Paris a sauvé Presstalis lors d’une audience historique. La seule offre de reprise, celle des quotidiens français, a été entérinée par les magistrats et débouche sur le fait que Presstalis s’appellera désormais France Messagerie. Elle va passer de 900 salariés à seulement 269 pour l’instant, en perdant au passage notamment les 512 postes de ses filiales régionales SAD et Soprocom, qui avaient déjà été liquidées. La période a entraîné de fortes perturbations dans la distribution des journaux dans certaines villes, notamment à Lyon, à Marseille et à Toulon. De nombreux éditeurs de magazines ont préféré se faire distribuer par les MLP. France Messagerie passe ainsi son chiffre d’affaires d’environ 1 milliard d’euros à 600 M€.

La restructuration de Presstalis-France Messagerie va coûter 127 M pour financer ce plan social et le suivant qui devrait intervenir en 2022, qui fera tomber les effectifs de 269 à 215. Non seulement l’État investit à nouveau 80 M€ dans ce sauvetage, mais les éditeurs perdent 139 M€ de créances.

 Commerces

France Messagerie | « Un bénéfice de 5 millions d’euros en 2021 »

 Commerces

FRANCE MESSAGERIE (ex-Presstalis) | La distribution de la presse va-t-elle mieux ?

 Commerces

FRANCE MESSAGERIE (ex-Presstalis) | La distribution des quotidiens reprend à Marseille

 Commerces

FRANCE MESSAGERIE (ex Presstalis) | Distribution de la presse : un nouveau site internet

 Tabac

Douanes : bilan 2019 | + 383 % sur les saisies de tabacs à rouler

 Tabac

Nouveau gouvernement | Olivier Dussopt, ministre délégué des Comptes publics

 Tabac

Philip Morris France | « Face aux enjeux mondiaux, transformons-nous ! »

 Commerces

PMU | Des bons à parier offerts aux parieurs

 Tabac

Emmanuel Combe, économiste | « Tabac: quand les gros taux tuent les totaux? »

 Commerces

FDJ | Mission patrimoine : présentation de la troisième édition de septembre

 Tabac

CERDIA | La fin des filtres à cigarettes en Isère

 Commerces

Ministères de l'Économie et de la Culture | L’État verse 35,2 M€ aux marchands de presse