Vapotage

Xerfi | Marché de la vape : 910 millions d’euros en 2021

16 juin 2022. L’institut Xerfi vient de publier une étude sur « Les dynamiques concurrentielles sur le marché de la cigarette électronique », dans laquelle il aborde les points suivants pour la France : « Offensive de Big Tobacco, menaces réglementaires, phénomène des puffs : quelles perspectives à l’horizon 2024 ? » 

Selon Xerfi Precepta : « Le marché de la vape, 910 millions d’euros en 2021, s’apprécierait d’environ 7,5 % par an en valeur en moyenne d’ici 2024 pour franchir la barre symbolique du milliard d’euros […] Les cigarettiers cherchent à imposer leurs pods (e-cig à système fermé) pour compenser le repli des ventes de tabac (- 25 % en volume depuis 2018). Les fabricants de e-liquides s’interrogent eux sur l’intérêt du CBD (cannabidiol). […] La France compte aujourd’hui environ deux millions de vapoteurs et près de 15 millions de fumeurs, soit respectivement 5,4 % et 32 % de la population adulte (18-75 ans). Le potentiel est donc considérable puisque si tous les fumeurs cessaient de fumer pour passer à la e-cig, le marché de la vape pèserait alors trois fois plus lourd qu’actuellement ».

Et Xerfi Precepta de s’inquiéter de l’actuelle révision de la directive européenne tabac et vape : « Le risque réglementaire ne doit pas non plus être négligé entre la possible mise en œuvre d’une taxe sur les produits de vapotage (comme l’Allemagne depuis janvier 2022), l’interdiction des arômes autres que le tabac pour éviter de séduire les non-fumeurs (à l’instar des Pays-Bas récemment) et l’obligation de vendre les e-liquides sous forme de cartouches préremplies et scellées. Si de telles mesures entraient en vigueur, elles pèseraient lourdement sur l’attractivité du prix de la vape aux yeux des fumeurs et sur son attractivité dans l’aide au sevrage tabagique. Elles pourraient même entraîner une chute d’environ 50 % des ventes. »

Xerfi donne également une estimation de la répartition des circuits de distribution de la vape en France : « Les boutiques spécialisées (vape shops comme les grandes enseignes Vapostore, Clopinette, J Well et Cigusto… à + 8 % en 2021) font la course en tête et s’imposent comme le premier circuit de distribution de cigarettes électroniques et de e-liquides à 55 % de parts de marché en valeur. Viennent ensuite les cybermarchands à 30 % à l’image des marketplaces généralistes comme Amazon ou de l’acteur de référence Le Petit Vapoteur, et enfin, les buralistes à 15 %. »

Lire le communiqué
En savoir plus

 Tabac

Philip Morris France | Ifop et sevrage tabagique : « Près de 60 % des Français pour les alternatives sans combustion »

 CBD

Zeweed.com | Sondage Ifop : 26 % des Français majeurs ont testé le CBD

 Vapotage

XERFI | Vape en France : + 8% en 2020

 Cigares

ANSES | Étude sur 3 000 produits du tabac et 33 000 en vape

 Vapotage

BVA-ANSES | Sondage : 15 % de la vape achetés chez les buralistes