Vapotage

GAIATREND-ALFALIQUID | « La cigarette chauffée présente une cytotoxicité plus élevée que les émissions de vapotage »

21 septembre. Le fabricant d’e-liquides, dont l’usine est basée en Moselle, évoque une étude comparative de l’Institut Pasteur de Lille entre la cigarette classique et les différents autres produits à risques réduits.

Le communiqué est le suivant : « L’institut Pasteur de Lille révèle une étude comparative entre la toxicité de la cigarette de tabac classique, des dispositifs de tabac chauffé et de la cigarette électronique. Gaïatrend, leader sur le marché français des e-liquides pour vaporisateur personnel avec sa marque phare Alfaliquid y voit une avancée majeure pour une meilleure reconnaissance de la vape en tant qu’outil de sevrage tabagique. Selon les chercheurs de l’institut Pasteur, cette publication fournit des « données importantes nécessaires à l’évaluation des risques » et conclut que « conformément aux niveaux de composés toxiques mesurés dans chaque aérosol, l’aérosol de cigarette chauffée (HTP) présente une cytotoxicité réduite par rapport à la fumée de cigarette, mais plus élevée que les émissions de vapotage ».

Notamment avec Alfaliquid, Gaïatrend est à ce jour le seul fabricant français de e-liquides à avoir obtenu la conformité HACCP, qui permet de se préserver des risques biologiques, chimiques et physiques, et dont les e-liquides sont certifiés AFNOR et labellisés Origine France Garantie. Ces normes garantissent les plus hauts standards de qualité et de sécurité des e-liquides. Dans la droite ligne de l’étude réalisée par l’institut Pasteur, Gaïatrend appelle au lancement de la plus vaste étude possible en France voire en Europe continentale, en complément des autres études déjà en cours, notamment EC Smoke et celle menée actuellement par le CHU de Strasbourg pour ne citer qu’elles. Gaïatrend est convaincu qu’une telle étude nationale de référence permettra de démontrer à quel point la cigarette électronique « responsable » - à l’inverse des pratiques non encadrées comme aux États-Unis où les dérives d’usage ont porté atteinte à la santé des personnes - est la meilleure solution pour le sevrage tabagique. De nombreux médecins reconnus, comme le professeur et pneumologue Bertrand Dautzenberg, le docteur tabacologue Marion Adler, ou le docteur Michel Delile, président de Fédération Addiction, soulignent eux aussi régulièrement le rôle positif du vapotage, en tant qu’outil de sevrage dans l’arrêt définitif du tabac. Selon le dernier baromètre Santé Publique, avec près de 3 millions de vapoteurs en France, la e-cigarette a été la première aide à l’arrêt du tabac pour plus d’un quart des ex-fumeurs quotidiens interrogés. »

Olivier Martzel, directeur de Gaïatrend : « Gaïatrend et sa marque Alfaliquid se félicitent des conclusions de cette étude qui souligne ce que nous répétons depuis des années : la cigarette électronique est l’un des moyens les plus efficaces de sevrage tabagique dès lors qu’elle répond à des critères exigeants et responsables de certification, de labellisation et de normalisation sous l’égide de l’autorité de l’AFNOR. C’est cela la vape made in France que nous défendons en tant que leader français du secteur ».
En savoir plus

 Tabac

ASSEMBLÉE NATIONALE | Tabac chauffé : l’amendement pour aligner les taxes rejeté

 Vapotage

REPUBLIC TECHNOLOGIES ET INNOVATIVE | E-CG absorbe So Good

 Tabac

ASSEMBLÉE NATIONALE | Tabac chauffé : trois députés proposent d’aligner sa fiscalité sur le tabac à rouler

 Vapotage

SOVAPE | Sondage BVA : 75 % des Français ne savent pas que vapoter est moins dangereux que fumer

 Vapotage

FRANCE VAPOTAGE | « Fakes news et amalgames circulent à propos du vapotage »