Vapotage

JUUL LABS | Fin de l’activité en Europe ?

4 septembre. Le quotidien américain Wall Street Journal a annoncé que la société Juul Labs prévoyait de sévères coupes parmi ses effectifs. Selon ce journal économique, le fabricant américain envisagerait de fermer ses opérations en Europe et en Asie et de licencier plus de la moitié de ses 2 200 salariés actuels, après s’être déjà séparé de 800 autres employés depuis le début de 2020 (Juul Labs comptait alors 3 000 personnes).

Ces réductions de personnel interviennent dans un contexte de durcissement réglementaire sur les cigarettes électroniques aromatisées et d'une forte baisse des ventes de Juul. Un porte-parole de Juul a déclaré que la principale priorité de développement des produits de l'entreprise était désormais la technologie visant à restreindre l'accès aux mineurs. Juul a soumis à la Food and Drug Administration une nouvelle version de son vaporisateur conçue pour être déverrouillée uniquement pour les utilisateurs d'au moins 21 ans. L'avenir de la société repose désormais sur les demandes que Juul a soumises à la FDA en juillet, demandant l'autorisation de maintenir ses produits sur le marché américain. Tous les fabricants de cigarettes électroniques doivent soumettre leurs produits à l'examen de la FDA avant le 9 septembre pour les maintenir sur le marché américain. »

En savoir plus

 Vapotage

JUUL LABS | Fin de l’activité en Europe ?

 Vapotage

VAPEXPO | Salons : Paris reporté, Lille prévu en mars 2021

 Vapotage

FRANCE VAPOTAGE | Directive européenne : refus de l’amalgame avec le tabac

 Vapotage

CONSEIL DE L’UNION EUROPÉENNE | Vers une taxation du vapotage et du tabac à chauffer ?