Tabac

ASSEMBLÉE NATIONALE | Audition de la Confédération des buralistes et de Buralistes en colère

10 février 2021. La commission sur « L’évolution de la consommation de tabac et du rendement de la fiscalité applicable aux produits du tabac pendant le confinement et aux enseignements pouvant en être tirés » de lAssemblée nationale a auditionné le 9 février 2021 la Confédération des buralistes, puis lassociation Buralistes en colère.

Philippe Coy, président national de la Confédération des buralistes : « Après l'étude grandeur nature lors du 1er confinement sur l'importance des achats frontaliers, la France ne doit plus faire la course européenne des prix en tête ! C'est ce qu'a toujours dénoncé la Confédération des buralistes. Il faut dénormaliser les achats de tabac frontaliers. »

Lire le communiqué
En savoir plus sur le site de la Confédération

gende photo : Philippe Coy, président national de la Confédération des buralistes

Selon Éric Hermeline, président de lassociation Buralistes en colère : « Pendant une heure dentretien en ligne avec les députés, nous avons abordé de nombreux problèmes : nous avons rappelé que nous avons écrit à la commission des pétitions du Parlement européen, afin de dénoncer une concurrence déloyale au sein du marché intérieur, avec des différences de prix d’un paquet de cigarettes d’un pays de l’Union européenne à un autre qui créé une concurrence difficilement supportable pour les débitants français ; nous avons aussi souligné le manque dutilité des réductions de seuils de transport de tabac entre pays ; la trop forte fiscalité sur le tabac, alors que la proportion de fumeurs est lune des plus élevées dEurope ; les ventes de tabac en forte croissance en France pendant les confinements, qui ont dailleurs causé de fortes perturbations de distribution chez Logista ; les trafiquants qui vendent du tabac sur les réseaux sociaux y compris avec des vignettes françaises, ce qui veut dire que ce sont des paquets volés dans les débits de lHexagone ou les camions Logista ; à titre dexemple, nous avons rappelé que les fumeurs dAndorre consomment 120 tonnes de tabac, mais on y vend 850 tonnes par an ; nous avons souligné que la traçabilité du tabac par les douaniers nest toujours pas active, puisque le logiciel ne leur a toujours pas été fourni ; enfin, nous avons abordé le dramatique problème de la sécurité dans nos débits, avec 300 cambriolages et braquages en France en 2020 relevés dans la presse hexagonale. »

gende photo : Eric Hermeline, président de l’association Buralistes en colère

 Tabac

ASSEMBLÉE NATIONALE | Mardi 9 février 2021 : une intervention en commission de Buralistes en colère et de la Confédération des buralistes

 Tabac

ASSEMBLÉE NATIONALE | Mission parlementaire : quels sont les enseignements à tirer du confinement pour le tabac ?

 Tabac

Assemblée nationale | Confinement : une mission parlementaire sur les ventes de tabac