Cigares

Edito | Nouveautés cigares : les relais de croissance

Après les ruptures de stock d’habanos et la forte hausse des prix des cigares cubains depuis le 1er juillet 2022, avec des tarifs mondiaux alignés sur ceux de Hong Kong, le temps d’une nouvelle stratégie est venu pour les civettes.

La diversité des fournisseurs et, donc, des terroirs est la seule solution qui permettra de maintenir une cave à cigares abondante et des ventes annexes telles que les très rentables accessoires fumeurs (voir pages 10 et 24-25). Sur la quinzaine de fournisseurs de faits-main présents en France, une dizaine est très active notamment en termes de nouveautés (voir pages 14 à 20). Une quarantaine de modules ont été introduits dans l’Hexagone au cours du 1er semestre 2022, avec des saveurs du Honduras, Nicaragua, République dominicaine, Costa Rica ou encore du Mexique et même de Cuba (Punch et El Rey del Mundo), malgré les ruptures.

Et ces lancements se poursuivent déjà sur le début du second semestre (voir pages 6, 7 et 21), avec notamment les trois vitoles de la ligne de luxe Linea de Oro de la marque Romeo Y Julieta (de 48 € à 58 €). Ces nouveautés permettent d’assurer la croissance du chiffre d’affaires, avec des séries limitées premium et des modules aux saveurs originales très recherchées des aficionados.

 Cigares

Nouveau Numéro de Boutique | Automne 2022

 Cigares

Edito | Cuba: un chiffre d’affaires en hausse, mais des ruptures de stock ?

 Cigares

L'Edito | Cigare : quel avenir entre fagots et éditions limitées ?